En matière d’énergie, la sobriété avant tout !

Qui dit « énergie » ne dit pas forcément électricité !
On a tendance à les employer comme synonymes mais ces deux termes désignent deux choses bien distinctes. On consomme aussi de l’énergie sous d’autres formes (chaleur, gaz, bois, carburants pour les transports…). Essayons de nous y retrouver dans tout cela…

agriculture alternative energy clouds countryside
Photo de Pixabay sur Pexels.com

On entend par énergie verte toute énergie produite uniquement à partir d’énergies renouvelables. Par définition, les énergies renouvelables ont un temps de renouvellement suffisamment rapide pour qu’elles puissent être considérées comme infinies à l’échelle de temps humaine. On pense par exemple à la géothermie, l’énergie éolienne, l’hydraulique, les énergies marémotrice et houlomotrice ou encore toute énergie issue de la biomasse (bois, biogaz, etc.). Il n’y a donc pas que l’électricité qui peut être verte. Une offre d’énergie écologique est une offre à travers laquelle le fournisseur d’électricité s’engage à produire ou, à défaut, acheter la même quantité d’électricité verte que celle consommée par les clients ayant opté pour cette offre.

Quel est le mix énergétique aujourd’hui en France ? 

En France, 75 % de notre électricité provient du nucléaire et 18 % est produite par des énergies renouvelables, provenant en majorité de l’hydraulique puis de l’éolien et enfin de l’énergie solaire. La loi de transition énergétique a pour objectif de porter d’ici 2030 la part des énergies renouvelables à 40%.

En France, tout le monde contribue (sans le savoir…) au développement des énergies renouvelables. Tout foyer relié au réseau de distribution électrique paie une taxe appelée la CSPE (Contribution au Service Public de l’Electricité) sur sa facture quelle que soit l’offre souscrite. Ainsi, chaque consommateur finance le développement de la production d’électricité verte.

Ce qui compte avant tout, c’est la sobriété énergétique

En énergie plus que dans tout autre domaine, il va falloir que nous changions nos modes de vies. Comme le présente Négawatt dans son scénario vers un mix énergétique 100% renouvelable, il nous faut diminuer drastiquement nos consommations pour arriver à limiter notre dépendance au fossile. Cela se traduit par des actions simples mais efficaces comme diminuer la température de chauffage (action 84) ou éteindre les appareils en veille (action 79). Même si cela peut être coûteux, la rénovation via une isolation efficace reste une priorité. Comme l’explique l’ADEME, c’est par les toits (30% des pertes) puis des murs (20%) que l’on perd le plus de chaleur. On ne le répétera donc jamais assez, consommons d’abord peu (de manière sobre et efficace) puis produisons mieux.

Produire mieux, mais comment ?

Utiliser les énergies renouvelables est une priorité. Mais ce n’est pas la panacée non plus. Le journaliste Guillaume Pitron nous explique dans son livre « La Guerre des métaux rares » que les énergies vertes ne le sont pas tant que ça puisqu’elles s’appuient sur des métaux rares qui ont un coût écologique énorme quant à leur procédé d’extraction et de transformation, sans parler du fait qu’ils sont difficilement recyclables. Philippe Bihouix dans « L’Age des Low Tech » prône une transition vers des technologies simples et peu gourmandes en ressources. On comprend d’autant plus que la sobriété est la priorité car il n’y a pas de solutions miracles en matière d’énergie, nucléaire y compris.

Utiliser uniquement de l’énergie renouvelable, c’est possible ?

Une fois qu’on a réduit ses consommations, on peut soutenir plus directement les énergies renouvelables : la plus simple et la plus efficace pour envoyer un signal fort aux producteurs et aux décideurs politiques est de changer son contrat d’énergie. Une autre option consisterait à produire vous-même votre électricité verte à l’aide de panneaux solaires, d’une éolienne ou d’un petit méthaniseur, par exemple.

Même en souscrivant à une offre d’énergie verte, le client ne pourra pas recevoir à son domicile une énergie uniquement produite à partir d’énergies renouvelables. En effet, c’est la même énergie qui est livrée dans toute la France, quels que soient le fournisseur et le type d’offre. Ainsi, l’énergie verte est en quelque sorte dissoute dans tout le réseau du pays.

Choisir une offre d’énergie verte (action 85) consiste, en revanche, à soutenir le développement de la production d’énergie d’origine renouvelable, et à développer son importance dans le mix énergétique français par rapport au nucléaire et aux fossiles. La plupart fournissent uniquement de l’électricité mais le gaz vert c’est aussi possible grâce à la méthanisation. Il y a de tout, du sérieux comme du greenwashing comme le montre le classement des fournisseurs d’énergie verte élaboré par Greenpeace. Un bon fournisseur d’énergie verte investit directement dans des centrales de production à base d’énergie renouvelable. Le mécanisme de garantie d’origine est un mécanisme indirect qui n’est pas si mal mais il présente des défauts comme le fait de survaloriser des centrales de production hydrauliques, pas forcément françaises et déjà largement amorties, alors que le but est de favoriser la création de nouvelles centrales. Le financement direct c’est donc le top.

Quid du prix ?

La production d’énergie d’origine renouvelable peut être plus coûteuse que la production classique. En optant pour une offre écologique, le consommateur prend ainsi en charge une petite partie du financement des installations de production d’énergie.

Et l’énergie participative dans tout ca ?

Enfin, investir directement dans des installations de production renouvelable (action 92) est un acte majeur pour bien valoriser son épargne. On peut ainsi vous envoyer vers Energie partagée pour en savoir plus.

2 réflexions sur “En matière d’énergie, la sobriété avant tout !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s