L’homme, un animal écologique social

Le petit homme se développe quand il est bébé par la présence d’autres êtres humains. Sans ce contact essentiel au développement de sa motricité et de son cerveau, il dépérit comme l’ont démontré les expériences scientifiques récentes, résumées dans l’excellent livre de François Flahault, L’homme, une espèce déboussolée .  Cette relation positive continue aux autres est donc indispensable à notre bien être et à notre survie. C’est une caractéristique essentielle de l’espèce humaine. C’est aujourd’hui aussi une condition indispensable pour réussir la transition écologique.

DSC_2109

Passer de l’individuel au collectif, ne pas rester replié sur soi est au coeur de la logique du Défi  . Sortons de notre cocon !

Familles en transition 

Beaucoup d entre nous cherchent à construire un projet de vie où la famille a une part essentielle. Cercle privilégié, c’est aussi à travers elle que se construit l’avenir en permettant la transmission à ses enfants, ses neveux ou ses cousins des connaissances et habitudes durables. C’est pourquoi dans le Défi, on insiste sur cet aspect, pas toujours facile car très emotionnel . Que choisissez vous ? La discussion (action 105) ou le jeu (action 106) en famille ? Tout est possible pour créer ce tissu humain de plus en plus dense autour de cette question centrale pour les générations futures. Ici un lien vers un groupe Facebook Familles en transition

gabby-orcutt-74607-unsplash.jpg

Passer de l’ego à l’eco

Pour achever sa transition vers un monde locavore, collaboratif et sobre, nous ne pouvons rester enfermer dans une solitude d’actions et nous replier sur nous mêmes. Le mouvement survivaliste, très fort aux Etats-Unis (Le Survivalisme c est quoi ?) et en expansion en France, repose sur un principe profondément anti-humain, l’isolement et la confrontation entre « survivants » post catastrophe écologique.

Cette vision extreme n’est pas simplement l’apanage d’un certain nombre de retranchés, fleur au fusil, dans leur Ranch des Appalaches. C’est le résultat d’une société que nous avons construite tous ensemble dans laquelle l’Autre fait peur et nous rend plus méfiant.

C’est pourquoi c’est dès maintenant, à travers nos actions de chaque jour que nous devons chercher à démultiplier les contacts humains. Il s’agit d’abord de celui avec nos voisins, des êtres charmants que nous considérons souvent au mieux comme une contrainte, parfois au pire comme des êtres démoniaques déterminés à nous rendre la vie insupportable. Et si on essayait autre chose ? C’est ce que proposent l’action 111 et l’action 112 du Défi LNT. Dans notre immeuble du Xeme arrondissement parisien, la création d un simple groupe whatsapp, suivi de l’envoi de quelques tips sur la vie de quartier (et quelques videos de chatons j’avoue) a tout changé dans l’ambiance de la cage d’escalier ! Est ce si dur de faire le premier pas ?

C’est aussi ce que proposent les actions 116 et 117 : la consommation utile n’est pas qu’une action individuelle, elle peut trouver encore plus de sens dans des projets de coopérative ou d’achats groupés. On devient, pour employer un mauvais terme qui prend ici plus de sens, un « consommacteur » attentif et impliqué. A travers ses achats, on rencontre des personnes dont la connaissance donne du sens à la relation aux choses

Enfin à travers les projets de financement participatif comme ceux proposés dans l’action 110, je peux aussi entrer en contact avec des projets formidables et nouer des relations fortes qui serviront à renforcer mes convictions. De la même manière s’investir dans un groupement forestier comme celui du Chat Sauvage représente une opportunité riche, originale et 100% écologique d’apprendre et de rencontrer des individus qui partagent les mêmes convictions et sont dans l’action.

Il faut un village pour éduquer un homme 

Cet appétit du collectif explique la fascination des urbains pour le concept du village. La magie de certains quartiers de Paris, mais aussi de petites villes de banlieues dynamiques, c’est la perception d’une atmosphère de village. Une proximité, une taille humaine, une architecture accessible, une densité agréable.

C’est bien dans cette entité, cette dimension sociale du village qu’un grand nombre d’interactions bénéfiques peuvent avoir lieu aujourd’hui ou demain. Passé de mode pendant les 30 Glorieuses au profit de l’anonymat des grandes villes  (dont Georg Simmel a si bien décrit les mécanismes Lire ici), le village revient en force et sa réalité est plus facile à vivre qu’avant la 2nde Guerre Mondiale. On y est plus épié sans cesse par des voisins faisant la même chose socialement que nous (tous paysans ou tous mineurs) mais on y est sollicité dans un esprit collaboratif et ouvert. Le digital permettant de conserver le lien à la Grande Ville et au Monde, le Village revêt un aspect idéal pour construire un futur sobre, locavore et collaboratif. Le succès des oasis ou des éco-hameaux en atteste, comme celui de Pourgues en Ariège bâti autour d’une école démocratique ou celui de Tera, plus axé sur la permaculture. Lors de mon stage de permaculture à Fermes d’avenir près de Tours, les néo-ruraux rencontrés nous racontaient comment l’effet est boule de neige : cela commence par une AMAP, puis une école Montessori et continue par un renouveau démocratique et démographique

La Nouvelle Terre 

Ce sont les moments passés avec d’autres humains à construire cette Nouvelle Terre (lire absolument le livre gamechanging de Eckart Tolle à ce sujet) qui nous permettront de dépasser les blocages actuels : car franchement, on a plus le temps de perdre notre temps à soigner notre ego ! C’est peut être aussi un des messages qui se cache derrière le départ de Nicolas Hulot…..une reconnaissance qu’un seul homme ne suffira pas mais que ce sont des collectifs qui doivent prendre le relais, partout dans le monde.

10844202_896634780370563_238016107_n.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s