Se déplacer « proprement »

Je voulais vous partager mon sentiment depuis quelques temps…

Je décide régulièrement de ne pas prendre le métro pour rentrer le soir chez moi mais de marcher ou de prendre mon vélo parce que nos villes sont belles à regarder et que je mets souvent le même temps en vélo qu’en transport en commun pour un effet bénéfique additionnel sur le corps non négligeable 😉

bicycle-bike-city-611229

En respectant les actions 63, 64 et 66, j’agis à ma manière face à l’absurdité de certains de nos modes de transport en ville : entre pollution de l’air, pollution sonore et pollution visuelle, nous nous asphyxions tous seuls comme des grands à dose de CO2 et de microparticules à vouloir toujours plus de confort, être seuls et aller toujours plus vite avec nos voitures et nos scooters individuels (même électriques). Sans mentionner les moteurs de certains qui tournent alors même qu’ils sont à l’arrêt pour recharger un portable.

Rappelons-le nous, les transports ont un impact majeur sur le rejet de CO2 dans l’atmosphère, dont on connait d’ailleurs les effets sur le réchauffement climatique mais dont on ne connait pas encore tous les effets à long terme…

Je vous conseille à ce sujet l’article d’un ami, Charles Sirot, qui dit :

« Parce que nous avons atteint des seuils de CO2 dans l’atmosphère les plus élevés depuis 400 000 ans et que ces gaz à effet de serre ont une durée de vie très longue (plus de 100 ans pour le CO2, 12 ans pour le méthane). Tout ce que nous émettons aujourd’hui réchauffera la planète jusqu’en 2100. » Pour découvrir l’article : cliquer ici

Alors imaginez une ville majoritairement piétonne, plus silencieuse et respirable sans voiture ni le bruit des scooters, traversée par des pistes cyclables avec des transports en commun efficaces et propres, pour laisser place à de l’agriculture en ville, aux arbres et à la verdure.

Ma conviction c’est que nous nous en porterions mieux : plus de sport, moins de maladies cardiovasculaires liées à notre sédentarisation, moins de problèmes respiratoires liés à la pollution et plus de sérénité avec moins de charge mentale grâce au vélo et à la marche à pied etc.

Bref, à chaque fois que nous le pouvons, si nous le pouvons, ralentissons et prenons le temps…

>> Pour calculer les émissions de CO2 de nos transports c’est ici <<

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s