Sobriété oui mais heureuse !

S’engager dans une démarche de sobriété comme notre Défi (alimentation, consommation, utilisation des communs…) est une sacrée aventure. Cela amène souvent à se trouver en décalage avec le modèle dominant de la société, l’organisation traditionnelle des cercles familiaux, d’amis et du monde du travail. Ce décalage peut être source d’anxiété, de sentiments forts et violents. Quoi de plus normal ? Personne n’a envie de se marginaliser et de perdre le lien affectif avec ses proches, si important pour l’équilibre personnel ne serait ce que pour sauver la planète !

12139676_714926235275833_720376101_n

Pourtant il faut bien avancer et rester fidèle à sa vision du monde…. Une vision du monde qui laisse aussi entrevoir un avenir pas forcément radieux, car le modèle industriel des 30 Glorieuses ressemble à un gigantesque paquebot qui prend un temps fou à changer de direction. Un temps qui pour un certain nombre de penseurs et de scientifiques n’est pas compatible avec l’ampleur du changement nécessaire pour renverser la tendance à la destruction de la biodiversité, des ressources naturelles et des équilibres climatiques. C’est le domaine de la collapsologie dont on parle ici (Les penseurs de la fin du monde). Ces scientifiques ne sont pas forcément des catastrophistes, ils apportent juste une étude scientifique des phénomènes d’effondrement de civilisation : leurs calculs de probabilité indiquent que la nôtre est hautement concernée par cette possibilité.

On va tous mourir !!!

Cette « eco-anxiété » dont témoigne cet article en anglais  (Eco Anxiety), nous l’avons tous ressentie à un moment donné lors du 1er Défi et c’est peut-être aussi le cas pour vous pendant votre Défi LNT. C’est une réaction normale et typiquement humaine (le cerveau humain ayant été créé avec un moteur principal, celui de la peur du danger ou de la mort, il sur interprète les éléments et signaux négatifs de son environnement et se crée des nouveaux problèmes à longueur de temps). Par contre, il est impératif de mettre en place un plan d’actions pour que votre vie ne devienne pas un enfer !

La communication engageante plutôt que la communication persuasive

Engagé dans votre changement écologique, vous avez besoin de ne pas vous sentir seul et vous aimeriez que ça bouge autour de vous ! Il s’agit donc de bâtir votre plan d’actions en prenant en compte votre entourage pour chacun des sujets qui vous concernent. Tester d’abord pour soi un changement d’alimentation ou de consommation est sans doute le plus efficace pour commencer mais pour l’installer dans son quotidien, il faut en discuter avec les personnes de votre vie et les entraîner avec vous au maximum. Même si cela est difficile, le fait d’expliquer vos motivations et de partager ce que cela vous apporte et apporte à la planète permet de « decrisper » les réactions épidermiques de certains (dans mon cas arrêter les gels douches en plastique pour passer à des savons solides y compris pour les cheveux a été une décision de couple en deux temps : partage de l’espace de la salle de bains puis arrêt des produits en plastique après le test et quelques bonnes rigolades). Les travaux du Professeur Girandola de l’université de Aix-Marseille montrent qu’une communication engageante (définie comme celle qui propose aux gens de faire publiquement des gestes ecoresponsables pour provoquer le changement) multiplie par 4 le changement de comportement de l’entourage par rapport à une communication persuasive (faire prendre conscience aux gens qu’il faut qu’ils changent par de l’information concrète et scientifique) ! Par ici un article sur le changement de comportement : Changer sa nutrition. Donc je recommande vivement cette approche qui évite au maximum le conflit : si tu trouves que ce que je fais est cool, et bien suis moi 😉

S’inscrire dans une bienveillance positive

Nous disions que prendre conscience de l’état actuel de la planète peut créer une charge mentale difficile à supporter. Ménagez vous ! Le changement de comportement doit être mesuré et graduel sur certains sujets difficiles. Avec soi, mais aussi avec ceux qui ne changent pas, la bienveillance permet de prendre du recul et de comprendre que personne ne peut avoir d’empreinte écologique parfaite et que les solutions comme celles proposées dans le Défi LNT ont aussi des aspects négatifs (par exemple l’arrêt total de la consommation de viande est sujet à débat comme l’explique cet article (Soyez Ecolos, mangez de la viande !) et c’est le cas sur tout un tas de sujets (par exemple les véhicules électriques ou les éoliennes…). Rien ne serait pire que de passer d’un dogmatisme à l’autre.

12141919_891266914303094_258710045_n

Pour travailler sa bienveillance positive, nous recommandons des actions comme la méditation (Action LNT 94) , la sophrologie, l’hypnose ou un travail de psychologie. Il est aussi très efficace de se déconnecter des médias traditionnels anxiogènes et de s’abonner à des sites comme Positiv’R qui relaient des informations utiles, positives et qui permettent de consolider son changement de mode de vie. Depuis 6 mois, je ne consulte plus aucun site d’informations : de toute façon les sujets importants me parviennent à travers un média gratuit et terriblement addictif : mes proches 😉

Vers une écologie personnelle….

Il est fréquent  que dans des épreuves ou des périodes de changement comme celle vécue lors du Défi, nous malmenions notre cerveau par rapport à ses habitudes ancrées, synonymes de confort mental. Cela peut donc tanguer fortement la haut et (r)ouvrir des fragilités psychologiques au quotidien. Voyez cela comme une opportunité pour travailler sur ces fragilités, accepter leur existence et accéder in fine à un état d’équilibre psychologique nécessaire et plus durable. Une vraie dimension d’écologie personnelle ! (Action LNT 99). Dans mon cas, le déclic a eu lieu en consultant un médecin ayurvedique : j’ai peu à peu pris conscience de mes déséquilibres et pu profiter du Défi pour travailler sur mes excès. Sans ce travail, qui peut aller jusqu’à la spiritualité (Action LNT 101) il y a un risque de deconnexion avec soi même ou avec les autres. C’est tout le principe de la philosophie de Soil, Soul and Society, un enseignement holistique développé par Satish Kumar depuis des années (Transformer l’ego en eco).

Nourrir son esprit avec autre chose que des choses et se connecter aux autres

Enfin la sortie d’un type d’alimentation et de consommation industriel, téléguidé par la publicité et les médias, peut créer un sentiment de dépouillement ou de perte de contenus comme dans tous les phénomènes d’addiction….Remplacer du matériel par de l’immatériel n’est pas un changement léger ! La solution que nous préconisons c’est le lien, l’ouverture à l’autre (plus de liens, moins de biens !). Les activités sociales, l’associatif, (Action LNT 118), une attention plus grande dans la vie de tous les jours aux autres (avez vous essayé le plogging ? C’est l’ Action LNT 109), un rythme de vie plus lent, la déconnexion du digital (Action LNT 95) permettent de nourrir son esprit de manière très riche et de sortir de l’addiction aux produits de consommation qui continuent de nous narguer autour de nous au quotidien. Nous remplaçons ainsi par des actions durables nos habitudes toxiques : un cercle vertueux s’installe !

In fine, à n’importe quel moment de votre parcours de transition, il faut se rappeler qu’une vie « verte » est une vie meilleure et garder à l’esprit votre vision du monde pour garder votre motivation. Même si certaines choses sont inconfortables ou certains moments sont durs, comme dirait Marc de la Menardière il n’y a « pas d’éveil pour les fainéants ! »  Et le collectif, en l’occurence ici Les Nouveaux Terriens, peut vous donner les ressources pour résister au retour en arrière.

12106265_1673264742885744_486842124_n

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s