Faire la vaisselle et l’entretien de la maison sans polluer ni la planète ni nos poumons

 

💫 Kit d’idées pour la vaisselle et l’entretien de la maison sans polluer ni la planète ni nos poumons 💫

💦 Pour la vaisselle, la sacro-sainte éponge étant devenue trop souvent un élément synthétique, pourquoi ne pas la remplacer en récupérant un simple morceau de textile un peu épais comme un carré de serviette éponge par exemple, qui sera ravie d’avoir une seconde vie. Pour le côté «gratounette », il existe des brosses à vaisselle rechargeables 100% naturelles et même compostables (la tête)! Disponibles à la Maison Zéro déchet, dans les drogueries. On peut aussi utiliser simplement la recharge sans le manche.

https://www.bebe-au-naturel.com/images/rep_articles/grandes/brosse-vaissellerecharge.jpg

💦 Le luffa est aussi une alternative, 100% végétale,  issue de la courge du même nom.  Totalement naturelle, elle est biodégradable et on peut la découper en fonction de ses besoins ou la faire pousser soi-même. Explications ici: https://www.consommerdurable.com/2016/05/eponges-vegetales-luffa/https://www.consommerdurable.com/2016/05/eponges-vegetales-luffa/https://www.consommerdurable.com/wp-content/uploads/2016/05/shutterstock_144924922-e1462540684624.jpg

 

💦 Le tawashi : il s’agit d’une petite éponge faite main à base de tissus usagés (chaussettes, collants, morceaux de tissus…). Vous pouvez vous en procurer facilement sur le net ou même mieux, les fabriquer vous-même lors d’ateliers. Sachez que le magasin Lamazuna met à disposition des « planches à tawashi » sur place. Ce qui vous permet au passage de faire le plein de produits de salle de bain zéro déchet ! =) Pour faire passer un tawashi en mode « gratounette », le tremper dans des coquilles d’oeufs broyées (ne raye pas les poêles!)

https://www.mieux-vivre-autrement.com/wp-content/uploads/2018/02/3-tawashis-diff%C3%A9rents.jpg Petit tuto tawashi

 

Pour nettoyer tout ce petit monde, un bain d’eau chaude + vinaigre blanc ou bicarbonate ou un petit tour dans le lave-linge de temps en temps fera l’affaire.

💦 Concernant le liquide vaisselle, le plus simple est encore le bon vieux savon de Marseille. En mettre un bloc (le vert est sans huile de palme contrairement au blanc) sur le bord de son évier dans une coupelle et tout simplement passer votre tissu/tawashi/brosse dessus. Efficace et dure longtemps. Pour bien dégraisser un plat gras, préférer l’utilisation d’une brosse avec.
Vous avez également la possibilité de vous procurer du liquide vaisselle écologique en vrac dans la plupart des magasins bio, chez Day dy Day, Jean Bouteille, Negozio Leggero.
Il existe des recettes de liquide vaisselle à faire soi-même mais je n’ai personnellement pas apprécié l’expérience : long à faire, texture gluante et trop liquide, efficacité mitigée.

Pour toutes les traces de calcaire, un petit coup de vinaigre blanc fera miraculeusement tout disparaître, aussi bien sur la vaisselle que les robinets. Idem pour nettoyer les vitres avec un morceau de journal. On le trouve lui aussi en vrac chez Day by day!

💦 Pour le ménage, là encore, la récup de tissus est la bienvenue (draps usés, serviettes, vêtements abimés…)  ou tout simplement des chiffons et torchons.  ⚠  Attention aux alternatives « miracle » type microfibre, qui sont en fait issues d’éléments pétrochimiques.

💦 Pour nettoyer et désinfecter la maison, le mélange d’1 litre d’eau + ½ litre de vinaigre blanc fera des merveilles dans un spray. Si l’odeur vous déplaît, outre le fait qu’on prend vite l’habitude et qu’elle s’évapore rapidement, vous pouvez laisser mariner des peaux de citron ou d’agrumes, des branches de menthe ou de thym/romarin dans votre mélange. Eventuellement ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles (citron, lavande, tea tree, eucalyptus…à éviter si vous êtes enceinte) uniquement si vous voulez un effet très spécifique.

⚠  Là encore attention, les huiles essentielles ne sont pas à utiliser à la légère! Elles sont puissantes, peuvent provoquer des réactions et ont un vrai coût écologique aussi bien pour leur fabrication (notamment la provenance des plantes) qu’une fois qu’elles se retrouvent dans les eaux usées.

Le savon noir est parfait pour faire le ménage. Il nettoie parfaitement, éviers, toilettes,   sols (vérifier l’absence d’huile de palme!). Et son odeur citronnée est agréable.
La marque Briochin vend savon noir, savon de Marseille en paillettes, bicarbonate etc… est certifiée Ecocert et se trouve en drogueries et dans la plupart des supermarchés.     Day by day et Negozio Leggero les vendent également en vrac!

💦 Pour faire la poussière, sachez qu’un simple linge humide ou un vaporisateur d’eau suffisent amplement ! Au lieu de s’envoler pour retomber directement sur votre surface ou dans vos poumons, la poussière se colle ainsi au tissu. Très efficace et bien plus sain que tous les anti-poussière chimiques et suremballés.

💦 Pour la lessive: 50 g de savon de Marseille vert ou d’Alep en copeaux à faire fondre dans 1,5 à 2 litres d’eau chaude (une bouilloire suffit), le tout dans un ancien bidon de lessive. Elle figera sûrement un peu en refroidissant, il suffira alors de la secouer, de la diluer un peu ou de la mettre telle quelle dans le tambour de la machine. On peut aussi ajouter une dose de vinaigre blanc en guise d’adoucissant au moment du lavage.

✋  Vous vous doutez enfin qu’il vaut mieux bannir tout ce qui est lingette de nettoyage jetables (que ce soit pour le ménage, les mains ou les fesses de bébé)…là encore quelques minutes d’utilisation pour une pollution majeure. De plus elles s’accumulent dans les stations d’épuration, les bouchent et perturbent tout le circuit de traitement des eaux.

Concernant vos anciens produits ménagers entamés… maintenant qu’ils existent, autant les terminer. Sinon ils finiraient dans les wc ce qui reviendrait au même sauf qu’ils n’auraient même pas servi. Utilisez-les à toute petite dose, ils sont très concentrés. Et si vous craignez pour vos poumons, alternez avec les produits naturels ou donnez-les à quelqu’un qui n’a pas encore décidé de franchir ce cap.

Pensez quoiqu’il arrive à régulièrement ouvrir les fenêtres pour aérer votre lieu de vie.
Enfin n’oubliez pas que le propre n’a pas d’odeur!  💦

 

 

Pensez également aux ressources des actions 42 et 43!

La réalité des « bioplastiques »

🌎 Les Bioplas’tocs

Beaucoup se demandent pourquoi autant insister sur les sacs réutilisables en tissu alors que de foOooOoormidables alternatives en « bio » plastique existent! On peut joyeusement tirer sur le rouleau au supermarché à chaque fois qu’on y va pour y mettre deux pommes ou trois bananes ! Tout va bien, c’est naturel, biodégradable voire même compostable! Youpi! 🎉

Mais outre le fait qu’on n’a pas besoin d’un sac pour acheter des bananes, il faut savoir qu’une fois de plus cette histoire de bioplastique était bien sûr trop facile. Les industriels, ces grands humanistes qui ne veulent que rendre nos vies plus belles, maintiennent volontairement le flou et la confusion sur cette grosse arnaque.

 

Les sacs dits « biosourcés » sont partiellement composés de matière végétale, les industriels ont jusqu’à 2025 (tranquille!) pour atteindre les 60% minimum… Il s’agit donc de ressources alimentaires qu’on utilise pour faire des sacs jetables, notamment pomme-de-terre, blé, maïs gourmand en terres, eau, pesticides et souvent OGM. A l’heure de la surexploitation des sols, de l’abondance de pesticides, des questions sur la rareté de l’eau et où plus de 800 millions de gens meurent de faim… est-ce bien malin ? Ajoutons que l’autre partie de ces sacs reste composée de pétrole et de produits chimiques.

La mention « biodégradable » annonce quant à elle que, si les nombreuses conditions sont réunies, le produit finira par disparaître de notre vue mais qu’il se répandra en milliers de petits morceaux (les microplastiques). Ils pollueront ainsi vicieusement la nature et la chaîne alimentaire pour toujours. On trouve désormais jusqu’à 12.000 particules plastiques par litre dans les glaces de l’océan Arctique.

Les sacs dits « compostables » (ok-compost) ne le sont en fait que dans les composts industriels (atteignant dans les 50 degrés). Très peu de villes sont équipées de ces poubelles spéciales. Il faut donc jeter ces sacs dans la poubelle générale, car ils ne sont même pas recyclables. Quant aux sacs « compostables à la maison », le résultat n’est pas concluant au bout de plusieurs mois dans un lombricomposteur.

Au final, ces appellations soi-disant écologiques ne font qu’embrouiller les consommateurs, perturber le cycle du recyclage déjà laborieux et polluer encore davantage.


Quels qu’ils soient, ces sacs finissent massivement dans la nature et dans l’océan où ils blessent et tuent les animaux. On estime que 1,5 millions d’oiseaux marins et 100 000 mammifères meurent ainsi chaque année à cause de nos déchets plastiques dans les océans. Ceci étant valable pour les sacs mais également pour toutes les soi-disant alternatives aux produits comme les pailles, les ballons de baudruche… 🎈 La paille en amidon de maïs par exemple, présentée comme une idée de génie, ressemble à s’y méprendre à une paille de chaîne américaine qui vend du « café ». Alors comment les distinguer le jour où on vous en sert une? Puis si cette paille atterrit dans un océan, ce qui arrive très souvent, le temps qu’elle se dégrade une tortue ou tout autre animal a largement le temps de se faire blesser par elle comme avec n’importe quelle paille 100% plastique. Je fais référence à la vidéo où une tortue a été retrouvée en plein océan avec une paille complètement enfoncée dans le nez. Le douloureux moment de son extraction est visible sur Youtube si vous avez le cœur bien accroché.

Une fois encore, il s’agit de toujours s’interroger sur le besoin réel d’utiliser ce type d’objet (est-ce que j’ai vraiment besoin d’une paille pour boire?! Est-ce que j’ai vraiment besoin de ce sac plastique pour y mettre une pomme ou deux citrons?…) et de n’utiliser que des versions durables et réutilisables.

Comme on ne doute pas que les sacs en tissu réutilisables et le refus de tous les plastiques jetables sont devenus une évidence pour nos nouveaux terriens 😁 n’hésitez pas à faire passer le message à ceux qui « tirent sur le rouleau » en magasin ou seraient tentés de le faire. Dites stop aux fausses solutions!

Photo by rawpixel on Unsplash